Quand le halètement de votre chien pourrait signifier des ennuis

L'histoire en un coup d'œil

• L'halètement est normal chez les chiens en bonne santé qui halètent pour réguler leur température corporelle.

• Un halètement anormal peut être un signe de maladie ou de détresse émotionnelle.

• Il existe de nombreuses causes d'halètement anormal, dont certaines comprennent un coup de chaleur, la douleur, la maladie de Cushing et l'anxiété ou les phobies.

 

Par le Docteur Vétérinaire Karen Becker

Si vous avez passé du temps autour des chiens, vous savez qu'ils halètent. En fait, beaucoup de chiens halètent beaucoup.

L'halètement décrit un type de respiration rapide et superficielle qui accélère l'évaporation de l'eau de la langue de votre chien, et à l'intérieur de sa bouche et de ses voies respiratoires supérieures. Lorsque l'eau s'évapore, cela aide votre chien à réguler sa température corporelle.

Cela est nécessaire lorsque sa température corporelle augmente, la peau du chien ne transpirant pas comme celle d'un humain. Le chien est capable de transpirer un peu à travers les coussinets des pattes, mais il halète, ce qui lui permet de faire circuler l'air dans son corps le plus efficacement possible.

Le rythme respiratoire normal (non haletant) pour les chiens est de 30 à 40 inhalations et exhalaisons par minute, mais un chien haletant peut prendre 10 fois plus de respirations par minute (300 à 400). On pourrait penser que l'halètement consomme beaucoup d'énergie, mais cela ne demande pas beaucoup d'efforts grâce à l'élasticité naturelle des poumons et des voies respiratoires.

 

Halètement normal et anormal

Il y a deux types d'halètement: normal et anormal. Un halètement normal se produit généralement lorsque le corps de votre chien surchauffe et est considéré comme une réponse naturelle et saine.

D'autre part, un halètement anormal peut être un signe que votre chien a un problème physique ou émotionnel qui nécessite une enquête plus approfondie.

Vous pouvez faire la différence entre les deux types de halètement en recherchant ces signes:

• Le halètement anormal est excessif par rapport au comportement de halètement normal de votre chien

• Il se produit pendant les périodes où votre chien n'a pas trop chaud et n'a pas besoin de refroidir son corps

• Il ne sonne pas tout à fait comme un halètement normal - il peut être plus fort ou plus criard, par exemple

• Votre chien exerce plus d'effort que la normale en haletant

Si votre chien commence soudainement à haleter à des moments inappropriés ou que l'halètement semble plus lourd que d'habitude, vous devriez être inquiet, mais il n'y a pas besoin de paniquer. Prenez rendez-vous avec votre vétérinaire pour discuter des symptômes de votre animal de compagnie et faites-le vérifier.

 

Causes de l'halètement anormal

Surchauffe menant à un coup de chaleur. Plus un chien devient surchauffé, plus il halètera. Certains des autres signes de surchauffe comprennent une soif excessive, une température corporelle élevée, des yeux vitreux, une langue ou une gencive rouge vif ou rouge foncé et une augmentation du pouls et du rythme cardiaque.

Si la température corporelle de votre chien atteint ou dépasse 41°C, il en résulte un coup de chaleur. Les cellules du corps commencent rapidement à mourir. Le cerveau gonfle, provoquant des crises. Le manque d'apport sanguin au tractus gastro-intestinal entraîne des ulcères. La déshydratation entraîne des dommages irréversibles aux reins. Et tous ces événements catastrophiques ont lieu en quelques minutes.

Il est important que les propriétaires d'animaux domestiques prennent toutes les précautions nécessaires pour éviter la surchauffe. Au moment où un chien présente des symptômes de coup de chaleur, il est souvent trop tard pour le sauver.

 

Prédisposition de la race. Les races brachycéphales, les chiens avec des visages courts ou «enfoncés» (par exemple, les carlins, les terriers de Boston, les boxers et les bouledogues) ont tendance à énormément haleter, car beaucoup ont des difficultés respiratoires à vie. En raison des difficultés respiratoires supérieures subies par ces chiens par l'élevage moderne, ils ne sont pas souvent efficaces pour haleter convenablement, et présentent un risque significativement accru de coup de chaleur.

Il est important de prendre des précautions si votre brachy doit voyager en avion ou même en voiture. Un animal de compagnie brachycéphale aura plus de difficulté dans un véhicule chaud que les autres animaux de compagnie.

Si vous avez un Brachy, il est important de se familiariser avec ses habitudes normales de respiration, afin de pouvoir agir rapidement si le schéma change. "Normal" pour lui n'est pas la même chose que pour les chiens avec un long museau.

Si vous remarquez une augmentation, une amplification ou un autre changement dans les bruits respiratoires de votre animal, il est important d'en prendre note.

 

Douleur. Si votre chien ressent de l'inconfort ou souffre d'une affection douloureuse, un halètement lourd ou fréquent peut être l'un des premiers signes de troubles. Si votre chien est haletant sans raison apparente ou à des moments étranges, par exemple, la nuit où il se repose normalement, vous devriez prendre rendez-vous avec votre vétérinaire.

Gardez à l'esprit que votre compagnon canin ne peut pas vous dire qu'il souffre, alors c'est à vous de remarquer des changements de comportement qui indiquent qu'il pourrait souffrir.

 

• Maladies du coeur et des poumons. L'un des symptômes d'une maladie cardiaque, comme la cardiomyopathie dilatée chez les chiens, est un halètement excessif.

D'autres signes comprennent une réticence ou une diminution de la capacité à faire de l'exercice, une fatigue rapide, une respiration accrue et de la toux. Il peut également y avoir des épisodes soudains de faiblesse ou d'évanouissement. Certains chiens atteints d'une maladie cardiaque ont un abdomen élargi et une respiration lourde en raison de l'accumulation de liquide.

Un cœur malade ne peut pas pomper efficacement le sang autour du corps, de sorte que les tissus sont privés d'oxygène. Le corps de votre chien va augmenter son taux de respiration pour essayer de compenser le manque d'oxygène, et le résultat sera un halètement.

Comme la capacité du cœur à pomper diminue, la pression artérielle dans les veines derrière le cœur peut augmenter. La congestion des poumons et l'accumulation de liquide sont courantes, et lorsque les poumons ne peuvent plus transférer l'oxygène dans la circulation sanguine, la privation d'oxygène fait respirer le chien plus rapidement et avec plus de force. Le résultat est un halètement excessif.

 

La maladie de Cushing. Un chien atteint de la maladie de Cushing, ou hyperadrénocorticisme, a des glandes surrénales qui libèrent trop de cortisol. Le cortisol est une hormone diverse qui, en quantités excessives, peut créer des symptômes très variés, dont l'un des premiers est l'augmentation du halètement.

Les autres symptômes comprennent une soif et une miction accrues, une prise de poids (souvent malgré une réduction des calories), un amincissement de la peau et un changement de couleur de la peau: rose, gris ou noir, ecchymose, perte de poils, irritabilité ou agitation.

 

Anémie. Quand un chien a un volume anormalement bas de globules rouges et une hémoglobine insuffisante pour transporter l'oxygène dans les tissus du corps, il souffre d'une carence en oxygène. Comme dans le cas des maladies cardiaques et pulmonaires, l'un des signes de la privation d'oxygène est l'halètement.

Les autres symptômes de l'anémie comprennent la faiblesse, la léthargie, l'intolérance à l'effort, une fréquence cardiaque élevée, des muqueuses pâles (habituellement observées dans la bouche - les gencives et / ou la langue deviennent rose pâle à blanc), confusion mentale, perte d'appétit, respiration rapide, et effondrement. Si une grande quantité de sang digéré passe par le tractus gastro-intestinal, il y aura aussi une défécation noire goudronneuse.

 

Paralysie laryngée. C'est un trouble dans lequel les muscles et le cartilage qui ouvrent et ferment le larynx ne fonctionnent plus très bien. Quand un chien souffrant de la maladie respire, les cartilages laryngés ne s'ouvrent pas correctement, ce qui rend la respiration difficile. Un flux d'air restreint et un halètement bruyant et rauque en résultent.

 

L'anxiété, le stress, la peur et les phobies. Les chiens qui sont anxieux, stressés ou qui ont des phobies du bruit halètent souvent. Ceci est considéré comme un halètement comportemental et il y a généralement d'autres signes d'inconfort, comme par exemple les bâillements répétitifs, les pleurs, les gémissements ou les hurlements, le léchage des lèvres, les tremblements, se cacher ou se terrer et, dans les cas extrêmes, une perte de contrôle de la vessie ou des intestins.

Les réactions à court terme à des événements stressants ou peu familiers permettent à votre chien de se préparer à se battre ou de prendre la fuite si nécessaire, et sont tout à fait normales.

Cependant, une réponse de peur chronique et prolongée peut causer des troubles physiques et émotionnels qui peuvent potentiellement raccourcir la vie de votre chien et avoir un impact négatif sur sa qualité de vie.

Voir ce lien:

https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2014/02/14/dog-maladaptive-stress-response.aspx

Si vous remarquez un halètement anormal chez votre chien, même si cela semble normal, il est important de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire. Comme avec toutes les conditions de santé, plus tôt le problème est diagnostiqué et traité si nécessaire, meilleur sera le résultat pour votre compagnon à quatre pattes.

Pour conclure

Comme nous venons de le voir et de manière générale, tout changement d’ordre physique ou comportemental chez le chien doit être pris au sérieux et au plus tôt.

En tant que personne responsable, vous devez garder à l’esprit qu’un chien qui souffre physiquement ne viendra pas vous en faire part et continuera de souffrir hélas en silence, tant que vous n’aurez pas compris et observé les changements dans son langage canin, qu’ils soient physiques, émotionnels ou comportementaux.

Malgré la richesse des informations que l’on peut glaner sur internet et dans les ouvrages, nous ne sommes pas en mesure de soigner nos chiens, mais nous en sommes l’oeil averti et responsable, capable de décoder leur souffrance et agir en consultant son vétérinaire.

Docteur Vétérinaire Karen Becker 

La source : 

https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2015/11/25/dog-panting.aspx 

Traduction et adaptation Sylvia Kramer

http://www.communication-animale-sylvia-kramer.be/