Mon chien doit-il saluer tous ses congénères?

 

C'est la phrase typique des propriétaires de chien. Bien que d'une certaine manière, cette question arrive généralement lorsque c'est déjà le cas.

Du moins, cela marche souvent comme cela. Nous marchons avec notre chien à travers le monde, et nous nous mettons sur le côté, dès que nous voyons un propriétaire avec son chien courant en liberté.  Disparaître dans les airs est impossible.

Le propriétaire et son chien arrivent droit sur nous, et soit, nous mettons la laisse à notre chien ou le plaçons derrière nous, de sorte que le chien étranger et le propriétaire puissent nous dépasser le plus tranquillement possible. 

Alors que le propriétaire nous a presque dépassé, notre chien utilise sa chance pour renifler et nous nous demandons : "Mon chien aurait-il dû saluer l'autre chien?"

Nous pouvons nous épargner notre réponse.  Peut être que le propriétaire de l'autre chien a senti notre hostilité en voyant la mimique de notre visage qui en disait long.

 

Où est le problème?

Les chiens sont des animaux très sociaux et peuvent bien vivre ensemble avec les autres chiens. Et oui, les chiens sont très adaptables, mais le fait de savoir vivre avec un ou plusieurs chiens et d'être en mesure de s'adapter à diverses situations, ne signifie pas que le contact avec d'autres chiens soit toujours approprié, voulu et agréable.

En tant que personne, je m'entends bien avec mes collèges et je travaille avec des homologues masculins volontairement et je trouve cela sympa !

Toutefois, je ne rencontrerais pour autant pas chaque homme pour aller lui serrer la main, et ensuite, aller boire un café avec lui et lui demander son numéro de téléphone. 

Bien sûr cette comparaison n'est pas adéquate, mais vous avez compris de quoi de je veux parler.

 

Pourquoi saluer un autre chien ne fonctionne pas toujours?

1. Est-ce que vous auriez envie de saluer une personne qui vous croise, si elle vous regardait avec un visage haineux, si elle tenait sa mâchoire vers le bas, qu'elle s'avançait de façon hostile avec des yeux brillants et fixés sur vous avec intensité?

Probablement, que vous allez vous détourner et vous distancer rapidement.Certains chiens abordent d'autres chiens de la même façon.

Même les chiens peuvent avoir une mauvaise journée, être malades, souffrir de douleurs ou ne pas avoir envie de contacts sociaux.

Ces jours-là, les chiens ne seront pas en sécurité avec d'autres congénères, et même parfois, avec d'autres humains.  Dans ce cas-là, donner la responsabilité au chien d'initer la rencontre peut faire en sorte que tout ira de travers.

2. Il y a des chiens qui n'ont pas eu de bonnes expériences avec d'autres chiens, ou pour quelque raison que ce soit, ne sont pas fans de leurs congénères. Ces chiens devraient être autorisés à se déplacer dans la sphère publique, et cela fonctionne seulement, s'il n'y a pas d'obligation à saluer d'autres congénères.

3. Ou alors, le propriétaire a éduqué son chien, et même là, il y a des perturbations occasionnées par des chiens étrangers qui veulent absolument saluer l'autre chien, et la situation ne convient pas.

Personnellement, je déconseille de forcer les rencontres entre chiens ou de passer derrière un team propriétaire/chien qui ne désire pas initier une rencontre.

4. Une chienne est en chaleur. Comme il y a suffisamment de chiens dans les refuges pour animaux, vous ne devriez pas avoir à y contribuer encore plus. Et toute personne ayant une chienne en chaleur ne devrait idéalement pas aller en promenade dans un environnement multi-chiens, pour éviter de déranger les autres.

5. Parfois le propriétaire n'aime pas que son chien en salue un autre, parce que la situation ne lui convient pas. Personnellement, pour moi, cela n'a pas d'importance et j'accepte la décision du propriétaire.

Toutefois, tant que la personne ne me demande pas mon avis, je ne permets pas non plus à mes chiens d'en saluer un autre. Des déclarations telles que "Oh le pauvre chien, qui ne peut jamais jouer.", ne me touchent pas.  Je trouve ces déclarations inappropriées, j'estime qu'il s'agit d'une méconnaissance des besoins du chien.

Il y a de bonnes raisons pour lesquelles dire bonjour sans bornes ne correspond pas toujours aux besoins du chien.

Mais comment pouvez-vous agir?  Je pense que donner l'exemple est toujours la meilleure option.

 

Dire bonjour - oui ou non?

Si vous vous promenez avec votre chien et que vous apercevez un autre propriétaire, vérifiez d'abord si son chien est en laisse. Si oui, alors mettez également la laisse à votre chien, ou déplacez-vous sur le côté et faites calmement patienter votre chien. (Mais seulement si votre chien peut le faire, sinon une laisse ou une distanciation aident toujours.)

Si l'autre chien ne porte pas de laisse, alors regardez comment l'autre propriétaire agit. Le chien vous a vu, et il laisse votre chien tranquille, alors dire bonjour n'est peut-être pas un problème.Dans ce cas, on peut laisser faire les chiens.

Selon le chien, je demande amicalement à l'autre propriétaire qu'il garde son chien auprès de lui ou qu'il lui mette la laisse. Mais je dois dire, qu'il y a beaucoup de chiens qui gèrent très bien la situation eux-mêmes et d'autres qui n'ont aucun intérêt ou besoin de rencontrer un autre chien.

Quand je vois que le chien étranger a du mal avec la rencontre de ses congénères, je mets la laisse à mes chiens et je me déplace sur le côté, je ne puis rien faire d'autre. 

Je ne vis pas avec la notion "mon chien doit y arriver".  Chaque chien est différent, et on ne peut jamais prédire la façon dont il réagira.

Chaque chien a son seuil de tolérance, il s'agit de le respecter. La pratique m'a enseigné à reconnaître un chien qui désire un contact social et celui qui n'en veut pas.

 

Conclusion

Si dire bonjour est adéquat ou pas, dépend toujours de la situation, du chien et de vous, mais aussi des êtres qui arrivent en face de vous.

Toutefois, je ne prendrais jamais le risque d'aller vers un chien qui est hors de contrôle, c'est-à-dire, un chien dont le propriétaire n'a aucun contrôle sur lui, un chien qui tire comme un fou à la laisse, qui saute, aboie et marche les oreilles et le buste en avant, et la queue haute, un chien qui  a tendance à foncer tout droit sur un chien étranger, en somme un chien mal éduqué, stressé, excité, menaçant ou hostile qui ne connaît pas les codes sociaux amicaux.

Tout cela pour préserver mes chiens d'une expérience malheureuse qui peut leur laisser un mauvais souvenir à vie, comme cela a été le cas pour notre petite chienne de race carlin lors d'une promenade canine initiée par un collègue n'ayant aucune connaissance du chien et de ses besoins.

Lors de cette promenade, notre chienne de 5kg s'est retrouvée dans la gueule d'un malamute, heureusement, grâce à une intervention humaine elle est restée indemne de blessure physique, mais la blessure émotionnelle est encore présente 4 ans après !

C'est cette expérience et la visite de multiples stages canins initiés par des experts qui ont motivé l'écriture de cet article.

Faites aussi attention au langage corporel de votre chien et du chien qui se trouve en face de vous.  Vous apprendrez beaucoup sur leurs intentions et motivations de contacts sociaux en observant le langage corporel des chiens.

Prêtez étalement attention aux différences de taille, certains petits chiens n'ont pas conscience de leur taille et de leurs capacités physiques, l'inverse est vrai aussi!  

Par contre, un chien amical, sous contrôle, respectueux qui connaît les codes sociaux vaut la joie d'une éventuelle rencontre amicale avec votre chien.

Respecter les désirs et les besoins des chiens, ainsi que le seuil de tolérance et de compatibilité entre chiens sont des critères essentiels pour préserver leur équilibre émotionnel et social.

Si vous pensez que votre chien ne doit pas saluer tous les autres chiens de la terre, alors partagez cet article.

Plus les gens le liront, et plus harmonieuses et détendues seront les rencontres canines.

Bien cordialement,

Sylvia Kramer